Ptah Ptah
logo

Voix [23 - Dec - 08 @ 15:46]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 
...On a besoin d'un peu de vie de confusion de brouhaha
sinon dans le vide et le calme
dans la poussière des années

on pourrait entendre distinctement une voix très ancienne
dont on croyait avoir perdu le son
une voix égarée et pourtant restée là

prise dans l'absence et dans l'oubli
la voix de ce mort qu'on aima
parlant tout seul au bord du temps
au bord des larmes.

Claude Roy
in " Le noir de l'aube "


 Commentaires [0]  


Le vase NW [23 - Nov - 08 @ 17:13]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 
" La connaissance de ce vase précieux et de l'esprit fixe et faxifique implanté dans lui, était un des plus grands secrets de la cabale des Egyptiens ".


Dom Pernety
in " Fables égyptiennes et grecques "


Ce vase est tenu rituellement dans les mains du roi, et contient symboliquement l'eau du NOUN, l'Océan primordial. C'est encore le Chaos, il n'y a ni temps, ni espace, ni mouvement, ni lumière. Le roi est agenouillé au seuil du Temple. Il est le Soleil qui va se lever au-dessus des eaux noires les faire bouillonner, et va créer la vie.

 Commentaires [0]  


La rêverie du monde [23 - Jun - 08 @ 13:07]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 
...Je laisse les choses introduire peu à peu dans mon âme leur lumière particulière, depuis le galet jusqu'au soleil et aux étoiles, et les laisse monter peu à peu comme l'huile du niveau de mes nerfs vers la veilleuse de ma pensée.


Sikellianos


 Commentaires [0]  


L'oiseau [6 - Jun - 08 @ 23:15]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 
L'oiseau au ventre orange
qui chantait dans l'après-midi
mourra
-- de je ne sais quelle mort d'oiseau --
créant un nouveau silence palpable
dissemblable
mais proche de celui des pins et
si élémentaire encore
qu'on le dessinerait aisément sur le sable
si l'écume quotidienne
n'emportait pas toute chose vers la mort.


Franck Venaille


 Commentaires [0]  


Liberté [28 - Jan - 08 @ 18:51]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 
Vous serez libres en vérité non pas lorsque vos jours seront sans un souci et vos nuits sans un désir et sans une peine, mais plutôt lorsque ces choses enserreront votre vie et que vous vous élèverez au-dessus d'elles nus et sans entraves.


Kahlil Gibran


 Commentaires [0]  


Empathie [27 - Jan - 08 @ 16:30]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 
J'ai bien passé des heures de ma vie à regarder pousser l'herbe ou à contempler la sérénité des grosses pierres au clair de lune.
Je m'identifiais tellement au mode d'existence de ces choses tranquilles, prétendues inertes, que j'arrivais à participer à leur calme béatitude.


Georges Sand


 Commentaires [0]  


dans les abîmes [20 - Dec - 07 @ 14:02]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 
Pareil à l'enfant sur le seuil de la Nuit, dans l'effroi des abîmes, dans la brûlure du fouet da la fausse parole, dans la sidération de la Perte, dans la violence de l'injustice, tu te tiens.
Pareil au blessé qui vacille au bord extrême de la conscience, tu te tiens, Job, en équilibre entre le Bien et le Mal.
Et si tu tombais, quelle main se tendrait pour te rattraper ou te guider vers la nouvelle lumière?
Le méchant ne peut menacer l'inatteignable.
Il n'est qu'un reflet fugace à peine aperçu sur la surface de l'Origine.
Job, ne crains pas, ne doute pas : tu traverses l'épreuve, tu es vivant - regarde: le méchant n'est qu'un masque de sa propre illusion.
Tu te tiens en équilibre sur le seuil des abîmes, entre le Bien sans désir et le Désir sans loi. Face à la tempête du Mal.
Le méchant ne peut entamer l'inatteignable.
Nous renaîtrons de la poussière. Nous nous relèverons. De nul tombeau. De nulle plainte. Soulevés par une Force inconnue, nous survolerons les espaces et les abîmes de la Perte.
Et nous connaîtrons notre matin ultime et premier. Et nous verrons la chair unique se fondre dans le regard éternel.

Alain Suied
in " la revue improbable - n° 26 "



Le Blog à voir d'Alain Suied :
http://poesiefr.rmc.fr/

 Commentaires [2]  


ARCANA ARCANORUM...Suite... [12 - Apr - 07 @ 18:05]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Les articles sur les rituels de l'OOAPMM concernant
les 96, 97, 98 et 99èmes degrés
sont enfin disponibles dans la catégorie " Téléchargements " de ce blogue.
Pour celui du 96ème, il est téléchargeable directement.
Quant à celui des 97 au 99èmes degrés, il vous faudra cliquer sur le fichier ALIRE et vous rendre à la page qu'il vous indiquera.
Bonne lecture...
Vous pouvez envoyer vos remarques, vos commentaires ou des compléments d'information à l'adresse ci-dessous:
coeurdeptah@tele2.fr

Nous publierons tous les commentaires qui enrichiront nos travaux.
La relation d'un entretien que nous avons eu avec Hiramash constituera très prochainement notre premier essai.
http://hiramash.site.voila.fr/trans.html


 Commentaires [1]  


A propos des Arcana... [4 - Apr - 07 @ 15:17]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Les six jours de silence sur ce blog ont été consacrés à la rédaction de nouveaux articles sur les Arcana Arcanorum.
Vous pourrez les consulter dans quelques jours dans la rubrique Franc-Maçonnerie des Téléchargements.



 Commentaires [2]  


Un objet difficile à ramasser [10 - Feb - 07 @ 23:57]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Il y a fort longtemps, j'ai vu, dans un catalogue d'attrapes pour noces et banquets: "Objet difficile à ramasser". J'ignore quel est cet objet et comment il se présente, mais j'aime qu'il existe et rêver dessus.
Une oeuvre doit être un "objet difficile à ramasser". Elle doit se défendre contre les attouchements vulgaires, les tripotages qui la ternissent et qui la déforment. Il faut ne pas savoir par quel bout la prendre, ce qui gêne les critiques, les agace, les pousse à l'insulte, mais préserve sa fraîcheur. Moins elle est comprise, moins vite elle ouvre ses pétales et moins vite elle se fane. Une oeuvre doit prendre contact, fût-ce par malentendu, et cacher ses richesses qui se livreront peu à peu et à la longue. Une oeuvre qui ne garde pas de secret et se donne trop vite, risque fort de s'éteindre et de ne laisser d'elle qu'une tige morte....


Jean Cocteau


 Commentaires [1]  


Sens [19 - Jan - 07 @ 18:21]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 ...Donne du sens à ta parole,
donne-lui de l'ombre...


Paul Celan


 Commentaires [1]  


Feu [2 - Nov - 06 @ 23:08]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 
« Feu que les hommes regardent dans la nuit, dans la nuit profonde,
Feu qui brûles et ne chauffes pas, qui brilles et ne brûles pas.
Feu qui voles sans corps, sans cœur, qui ne connais case ni foyer,
Feu transparent des palmes, un homme sans peur t’invoque.
Feu des sorciers, ton père est où ? Ta mère est où ? Qui t’a nourri ?
Tu es ton père, tu es ta mère, tu passes et ne laisses traces.
Le bois sec ne t’engendre, tu n’as pas les cendres pour filles, tu meurs et ne meurs pas.
L’âme errante se transforme en toi, et nul ne le sait.
Feu des sorciers, Esprit des eaux inférieures, Esprit des airs supérieurs,
Fulgore qui brilles, luciole qui illumines le marais,
Oiseau sans ailes, matière sans corps,
Esprit de la Force du Feu,
Ecoute ma voix : un homme sans peur t’invoque »

Poème Bantou
(traduit par Léopold Sedar Senghor)

 Commentaires [1]  


Lucidité [31 - Oct - 06 @ 13:51]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil.

René Char


 Commentaires [1]  


Recherche de la Vérité [9 - Oct - 06 @ 23:43]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 "...Il faut découvrir la source de l'erreur, sans quoi le fait d'entendre la vérité ne nous sert de rien. Elle ne peut pas pénétrer lorsque quelque chose d'autre prend sa place.
Pour convaincre quelqu'un de la vérité, il ne suffit pas de constater la vérité, mais il faut trouver le chemin qui mène de l'erreur à la vérité ".


Wittgenstein


 Commentaires [0]  


Arcana Arcanorum ? [7 - Aug - 06 @ 19:05]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 La découverte d'un ancien rituel , qui serait selon le texte le 33ème degré du Grand Ordre Égyptien du Grand Orient de France, nous a amenés à en faire une lecture approfondie.
Vous en trouverez l'analyse dans la rubrique "Téléchargement" au chapitre "Franc-maçonnerie".



 Commentaires [2]  


Combustion [27 - Jul - 06 @ 10:17]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 " ...Comme le vent du Sud, comme l'éclatante lumière du Midi qui caractérise la pleine connaissance des choses et la communion active avec Dieu, je viens vers le Nord, vers la brume et le froid, abandonnant partout à mon passage quelques parcelles de moi, me dépensant, me diminuant à chaque station, mais vous laissant un peu de clarté, un peu de chaleur, un peu de force, jusqu'à ce que je sois enfin arrêté et fixé définitivement au terme de ma carrière, à l'heure où la rose fleurira sur la croix. Je suis Cagliostro. "

Cagliostro


 Commentaires [0]  


Arcane ou palindrome ? [13 - Jul - 06 @ 22:13]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 En giro torte sol ciclos et rotor igne



Je suis cette roue mue par le feu, dont la torsion fait virer les sphères

 Commentaires [2]  


Prière [20 - Apr - 06 @ 23:21]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Selon Proclus, " la prière n'est pas une invocation aux dieux pour en obtenir des faveurs; elle est pure de toute espérance; c'est l'élan de l'âme vertueuse vers le divin, source de toute perfection. Ce qui procède des dieux, tout en s'en distinguant, n'en est pas tout à fait séparé. En vertu de l'affinité qui l'unit encore à son principe, il tend à y revenir, et l'acte d'amour et d'intelligence qui le porte vers un Dieu est la prière.
L'essence de la prière c'est une conversion de l'âme vers la divinité; son effet immédiat, une plus grande vertu; son terme suprême, l'absorption en Dieu.
Les hommes se trompent étrangement; ils s'imaginent que Dieu se retire d'eux ou qu'il s'en rapproche, et que la force de la prière est de l'attirer et de le faire descendre à eux. Dieu est toujours et partout présent; il est intime à nos âmes, ou plutôt nos âmes sont en lui.
Lorsque nous croyons qu'il se rapproche de nous, c'est nous qui, par la vertu, l'amour et la prière nous rapprochons de lui, en nous unissant plus intimement à sa pure essence par la partie de notre être qui lui ressemble. Dieu ne descend pas vers l'âme : c'est l'âme qui se relève jusqu'à lui. "


Jacques Denis
( in "Histoire des idées et des théories morales de l'antiquité" )



 Commentaires [0]  


l'Homme sphérique [9 - Apr - 06 @ 20:21]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 " Ma langue est sans parole et ce qui se passe en moi, certes mon esprit le voit bien, mais ne l'explique pas. Il contemple l'invisible dépourvu de toute forme, absolument simple, non composé et infini en grandeur. Car il ne contemple nul commencement et ne voit nulle fin, il n'a conscience absolument d'aucun milieu et ne sait pas comment il pourrait exprimer ce qu'il voit.
C'est un tout, je crois, qui apparaît non avec l'être même, mais au contraire par une participation. Car c'est avec du feu qu'on allume du feu, et l'on reçoit le feu tout entier; celui-ci cependant reste non diminué et non divisé comme auparavant. Et pourtant ce qui se communique se sépare du premier; et il s'en va comme quelque chose de corporel dans plusieurs flambeaux. Or celui-là est quelque chose de spirituel, incommensurable, indivisible et inépuisable. Car il ne se divise pas en se donnant à un grand nombre, mais subsiste indivisé et il est en moi, et il s'épanouit en moi, dans mon pauvre coeur comme un soleil ou un disque solaire, semblable à la lumière, car c'est une lumière ".


Syméon .(970-1040) .(in " Chant d'amour à Dieu " )



 Commentaires [0]  


HORUS [24 - Mar - 06 @ 15:48]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 " Le ciel est Horus le Grand, l'épervier aux plumes bariolées qui plane au plus haut des airs et qui embrasse d'un regard fixe le champ entier de la création. Comme son nom assonait en calembour au terme "Horou" qui désigne le visage humain, on mêla les deux sens et on joignit à l'idée de l'épervier celle d'une face divine, dont les deux yeux s'ouvriraient tour à tour, l'oeil droit, le soleil, pour éclairer les jours, l'oeil gauche, la lune, pour illuminer les nuits."

Maspéro (in " Histoire ancienne des peuples " )


 Commentaires [0]  


Memento finis [19 - Mar - 06 @ 00:00]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Le 19 mars 1314, Jacques de Molay, grand maître des Templiers, qui est revenu sur ses aveux, est brûlé avec ses compagnons sur « l’Ile aux Juifs ».

…le rouge symbolise le sang que les Templiers Maçons purs et innocents, ont versé pour l’Humanité…


 Commentaires [0]  


La Vie pure... [10 - Mar - 06 @ 13:25]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 " Fais éclore ta vie pure dans tes images assombries ".

Louis Cattiaux (in « Le message retrouvé » )


 Commentaires [0]  


on the road... [27 - Feb - 06 @ 11:49]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 « …Ils pénètrent dans l’Air et sont morts et pourtant ils ne meurent pas parce qu’ils se redressent… »

( in « Kausitaki Upanishad » II.12 ) l’une des 108 Upanishad majeures


 Commentaires [1]  


Golem [25 - Jan - 06 @ 18:17]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 "A force de construire,me fit-il en souriant, je crois bien que je me suis construit moi-même".

Paul Valery ( in "Eupalinos ou l'architecte" )


 Commentaires [1]  


Iter [13 - Jan - 06 @ 18:37]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 "Ce n'est qu'à partir de la vérité de l'Être que se laisse penser l'essence du sacré. Ce n'est qu'à partir de l'essence du sacré qu'est à penser l'essence de la divinité. Ce n'est que dans la lumière de l'essence de la divinité que peut être pensé et dit ce que doit nommer le mot "Dieu"."

Martin Heidegger ( in "Lettre sur l'humanisme" )


 Commentaires [1]  


Où vais-je ? [11 - Jan - 06 @ 14:47]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 "Plonge-toi, si tu peux, dans ce cratère d'Hermès, et sache dans quel but tu as été créé, et en croyant que tu monteras jusqu'à lui, lui qui a envoyé le cratère sur la Terre".

Corpus Hermeticum- IV,4


 Commentaires [0]  


Le Grand Architecte de l'Univers [7 - Jan - 06 @ 23:39]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 « Le grand architecte n’est pas le démiurge, c’est quelque chose de plus, parce qu’il représente une conception beaucoup plus élevée ; il trace le plan idéal qui est réalisé dans l’acte, c'est-à-dire, manifesté dans son développement indéfini (plus, non fini), par les êtres individuels qui sont contenus dans son Être Universel comme possibilités particulières, éléments de cette manifestation en même temps que ses agents. Et c’est la collectivité de tous ces êtres individuels, envisagée dans son ensemble, qui forme le démiurge, l’artiste ou l’ouvrier de l’univers. Cette conception du démiurge correspond à l’Adam Protoplastos (premier formateur), alors que le Grand Architecte de l’Univers est identique à l’Adam Kadmon, c'est-à-dire, à l’homme universel de la Cabale. Ceci est suffisant pour marquer la différence profonde qui existe entre le grand architecte de la Maçonnerie d’une part, et de l’autre, les dieux des diverses religions anthropomorphiques, qui ne sont que des aspects du démiurge.
En tout cas, le symbole du Grand Architecte de l’Univers n’est en aucune manière l’expression d’un dogme, mais constitue uniquement un symbole initiatique, qui doit être traité comme tous les autres symboles ».

René Guénon (in revue « La Gnose » 1911)


 Commentaires [0]  


ADAM [31 - Dec - 05 @ 15:19]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

  Et je lui donnai un nom des quatre substances: l'Est, l'Ouest, le Nord et le Sud.
Anathol, Disi, Arktos, Meshubris

(in "L'Hénoch Slave"- xxx-13 )


 Commentaires [0]  


sous les pavés, la plage... [25 - Dec - 05 @ 20:12]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Sous le monde réel, il existe un monde idéal qui se montre resplendissant à l’œil de ceux que des méditations graves ont accoutumés à voir dans les choses plus que les choses.

Victor Hugo ( in préface des « Odes » )


 Commentaires [0]  


Bruges [25 - Dec - 05 @ 13:12]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Toi, ville ! Toi, ma sœur douloureuse qui n'as
Que du silence et le regret des anciens mâts;
Moi, dont la vie aussi n'est qu'un grand canal mort !

Georges Rodenbach (in " Les Vies encloses " – 1896)


 Commentaires [0]  


Je lance un coup d'archet [30 - Nov - 05 @ 09:48]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 La mémoire naquit d'un coup de bâton. Le temple fut profané par ceux qui travaillent avec les mains, par ceux qui travaillent avec les pieds. Et ce fut le matin, et ce fut la nuit pour ceux qui ont faim, pour ceux qui rêvent et pour ceux dont le coeur a ses raisons.
Je me sauve. Comprenez-le comme vous voudrez, le miracle est là, derrière la porte. Après la guerre, ce fut la guerre et maintenant c'est la guerrre et c'est la lutte impitoyable des crocodiles sous la voûte du cerveau. On déchire dans tous les sens les images de soie et d'or, on rêve de bonté, on marche sur les oiseaux. Et quel silence !


Maurice Blanchard (Le Monde qui nous entoure - 1951)


 Commentaires [0]  


Mallarmé [23 - Nov - 05 @ 14:48]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Nous sommes allés dans la campagne. Le poète « artificiel » cueillait les fleurs les plus naïves. Bleuets et coquelicots chargeaient nos bras. L’air était feu ; la splendeur absolue ; le silence plein de vertiges et d’échanges ; la mort impossible ou indifférente ; tout formidablement beau, brûlant et dormant ; et les images du sol tremblaient.
Au soleil, dans l’immense forme du ciel pur, je rêvais d’une enceinte incandescente où rien de distinct ne subsiste, où rien ne dure, mais où rien ne cesse ; comme si la destruction elle-même se détruisît à peine accomplie. Je perdais le sentiment de la différence de l’être et du non-être. La musique, parfois nous impose cette impression, qui est au-delà de toutes les autres. La poésie, pensais-je, n’est-elle point aussi le jeu suprême de la transmutation des idées ?...
Mallarmé me montra la plaine que le précoce été commençait de dorer :
« Voyez, dit-il, c’est le premier coup de cymbale de l’automne sur la terre. »

Quand vint l’automne, il n’était plus.

Paul Valéry (Variété II)


 Commentaires [0]  


Maître Secret [18 - Nov - 05 @ 19:15]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Le premier précepte que Pythagore donnait à ses disciples entrant dans la route de la perfection, tendait à les replier en eux-mêmes, à les porter à s’interroger sur leurs actions, sur leurs pensées, sur leurs discours, à s’en demander les motifs, enfin à réfléchir sur leurs mouvements intérieurs et extérieurs, et à chercher ainsi à se connaître. La connaissance de soi-même était la première connaissance de toutes, celle qui devait les conduire à toutes les autres.

Fabre d’Olivet ( in « Examens des Vers Dorés de Pythagore » )


 Commentaires [1]  


Origine [20 - Oct - 05 @ 15:42]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Ramer à l'envers....

vers la lumière de source
frôlée un matin de corail
couleur du sang couleur du temps couleur de rêve
le temps enfui le temps brûlé
quand la mémoire glisse
entre les lèvres de l'oubli palmiers limpides
une place assise qui attend toujours
sur la barque vide
le regard singulier qui neigeait dans tes yeux.


Pierre Coulon
(Sur un air de vanille - 1984)


 Commentaires [1]  


Sablier [4 - Oct - 05 @ 16:16]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Ce qui est inférieur est comme ce qui est supérieur, et ce qui est supérieur est comme ce qui est inférieur, pour perpétuer les miracles d'une chose unique.

Appolonios de Tyane





Grains de temps en puissance
ils émergent de l'Un
mouvants et silencieux
ils tombent et puis s'entassent
pour ne plus devenir que du temps écoulé.

 Commentaires [0]  


Nébuleuse [2 - Oct - 05 @ 00:55]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Si tu as un vrai désir, du courage et de l'intelligence, écarte ce voile et tu apprendras à te connaître.

(extrait d'un rituel du Rite Ecossais Rectifié, au grade de Compagnon)


 Commentaires [1]  


Nature [6 - Sep - 05 @ 23:24]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Les montagnes ont des torrents pour artères, les arbres pour chevelure, la brume et les nuages pour teint...
Les pics forment le squelette du ciel et de la terre. L'eau est le sang du ciel et de la terre...


Cité par Roger Garaudy (in Appel aux vivants- "Le Tao" )


Le Printemps Kuo Hsi (1020-1090)


 Commentaires [0]  


CHAOS [24 - Aug - 05 @ 18:09]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 - D'où viens-tu ?
- Des crevasses où réside l'or.
- Qu'y a-t-il de plus splendide que l'or ?
- La lumière !
- Qu'y a-t-il de plus réconfortant que la lumière ?
- La parole.


Goethe



 Commentaires [0]  


Géronimo [24 - Aug - 05 @ 00:16]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Ainsi que pour les individus,
nul ne fait de mal à autrui
sans s'en faire à soi-même;
ainsi pour les sociétés,
celle qui en opprime,
qui en dégrade une autre,
se condamne elle-même à la souffrance.


Victor Schoelcher


 Commentaires [0]  


Yen Yen Tche [20 - Aug - 05 @ 00:17]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Le chevalier n'est pas de notre monde.
Il se nourrit librement de brumes roses.
Son corps se dissout au gel de l'esprit,
Sa parole dit le silence de l'Immortel.
Ennemi du commun, il fuit la multitude ;
Ami des solitaires, il cherche la montagne.
Si parfois se déchirent les ailes du phénix,
Nul ne peut dompter l'esprit du dragon !


Hi K'ang (poète chinois du 3ème siècle)


 Commentaires [0]  


Chemin [6 - Aug - 05 @ 11:16]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Le chemin lui donnait son âme du moment,
Il donnait le moment de son âme au chemin.


Rafael-Alberto ARRIETA (Les nuits d'or)


 Commentaires [0]  


L'Adepte [30 - Jun - 05 @ 11:16]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Dans la brume de l'aube, à l'heure où la rosée se condense entre les fibres du lin, les yeux du veilleur se dessillent et s'ouvrent sur la vérité. Sommeil de plomb pour d'autres et soleil d'or pour lui. D'où vient le vent, il va vers lui, émergeant des ténèbres tel une parcelle de lumière à la recherche de sa source.

 Commentaires [0]  


Pèlerin [25 - Jun - 05 @ 00:02]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Te voilà debout, pèlerin, prêt à te mettre en route, mais il faut que tu saches, pèlerin, où tu vas ! Te voilà debout, pèlerin, prêt pour ta recherche, mais il faut que tu saches ce que tu pars chercher !
Souviens-toi de ce pèlerin qui un jour également partit, mais en suivant une ombre, perdit le bon chemin. Et quand il se retourna l'ombre s'évanouit, il se retrouva seul, seul en face à face avec lui.
Ne crois pas qu'il suffise de prendre l'habit et le bourdon, ni que puissent te rassasier la gourde d'eau, le pain ou la prière. Il convient de cheminer ensemble, confondus en un seul amour, et de briser tous ces miroirs qui emprisonnent ton cœur.


Antonio Machado


 Commentaires [0]  


Nature [18 - Jun - 05 @ 10:17]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 L'Être en effet, qui est aussi l'intelligence et le bien, est au-dessus de toute corruption et de tout changement. C'est de lui que découlent les images modelées dans la matière corporelle et sensible; elle en reçoit des déterminations, des formes et des similitudes, comme la cire reçoit les empreintes d'un sceau. Mais ces empreintes ne durent pas toujours. Elles sont saisies par le principe désordonné et tumultueux qui, relégué ici-bas loin des régions supérieures, combat contre Horus, contre ce dieu engendré par Isis pour être l'image sensible du monde intelligible.
Voilà pourquoi il est dit que Typhon accuse Horus d'être un enfant bâtard, puisqu'il n'est ni pur ni sans mélange, comme son père, la Raison divine, dont la substance est essentiellement simple et incapable de toute passivité, tandis que lui, par son entrée dans le monde corporel, est abâtardi par la matière.
Mais Horus triomphe et sort victorieux de cette accusation avec l'aide d'Hermès, c'est-à-dire de la raison, qui atteste et qui prouve que la nature en se transformant reproduit le monde à l'image de l'ordre intelligible….

Plutarque ( Isis et Osiris)


 Commentaires [0]  


Rêve [11 - Jun - 05 @ 22:29]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 L'homme, regardez-le bien, va vers le singe, il n'y a pas à s'en étonner. Cette baudruche risible dérive de l'androgyne, une espèce d'oiseau-roi qui a mangé sa couronne, un génie qui a mis ses ailes au secret. Il a perdu le souvenir des temps heureux où le ciel ouvrait, fermait dans son cœur ses paupières de nuit. Il ignore que dans une autre vie qu'il a eue, la lumière ne le séparait pas de celui qu'il était; et ne venait à lui que pour donner tout le poids et toute l'étendue du bonheur à ce qui dans son moi était le plus opaque, le plus profond, et comme l'être de son être. Tout ce qui se pressait vers lui de plus éclatant lui ramassait son être en route, lui donnant un univers à connaître dans la simple idée qu'il était vivant. Maintenant ce n'est plus qu'un jeu, le plus vain de tous, d'imaginer un individu commençant dans l'illimité; mais qui aurait sa forme au-dedans de lui – comme une main ouverte, comme une main fermée sur la totalité de ce qu'il pourrait concevoir et qui ne serait jamais l'immensité que de son amour.
Joë BOUSQUET ( Lumière infranchissable pourriture)


 Commentaires [0]  


Conjonction [3 - Apr - 05 @ 10:10]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Ton soleil ne se couchera plus, et ta lune ne se retirera plus ; car l’Eternel sera pour toi une lumière perpétuelle, et les jours de ton deuil seront finis.
Isaïe, LX.20.

Horus et Thot versent sur la tête du néophyte une pluie de gouttes d’eau, sous forme de croix ansées représentant la vie divine.
Le texte qui surplombe la scène du côté d’Horus signifie :
« Horus, fils d’Isis, baptise d’eau et de feu » et indique qu’il est prononcé seize fois.
Le texte situé au-dessus de Thot n’en diffère que par le nom invoqué :
« Thot-Lunus, fils d’Isis, baptise d’eau et de feu ».
Horapollon nous rappelle que seize symbolisait l’amour, et deux fois seize le mariage, la conjonction de deux amours. Il s’agit là du mariage des deux principes représentés par le soleil et la lune
Chez les Egyptiens, la lune qui est « illuminée par le soleil et en reçoit toute sa force vitale » symbolise la foi qui réfléchit les vérités révélées. Le soleil est le symbole de la révélation de l’amour et de la sagesse de Dieu.


 Commentaires [0]  


FONTAINE [21 - Mar - 05 @ 18:25]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 

"Parmi les astres, Sirios est celui qui est consacré par les Egyptiens à Isis, parce qu'il amène l'eau. Ils révèrent aussi le Lion, et ils ornent de gueules de lion béantes les portes des temples, parce que le Nil déborde "dès que le Soleil s'approche du Lion".

PLUTARQUE (in Isis et Osiris)

C'est par des gueules de lion que les Egyptiens font jaillir leurs fontaines, vu que le Nil répand ses eaux nouvelles sur les terres ensemencées de l'Egypte, à l'époque où le Soleil passe dans le signe du Lion.

rapporté par ARATUS



A Petra, un lion taillé dans le rocher.
L'eau s'écoulant du rocher passait par la gueule du lion.
Située face à un autel de pierre, la fontaine avait vraisemblablement une fonction religieuse.

 Commentaires [0]  


Albert Einstein [8 - Mar - 05 @ 23:56]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 "Ce qui fait la vraie valeur d'un être humain,
c'est de s'être délivré de son petit moi"



 Commentaires [0]  


Danse [27 - Feb - 05 @ 00:15]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Danses avec les pieds, avec les idées, avec les mots, et dois-je aussi ajouter que l'on doit être capable de danser avec la plume ?

Friedrich Nietzsche


 Commentaires [0]  


Saint Jean [16 - Feb - 05 @ 18:56]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Justice, Vérité et Mémoire sont des divinités très proches.
Aletheia, la Vérité, veut dire « Absence d’oubli ».
C’est elle qui permet, avec l’aide de Mnémosyne, de sauver les actions des dieux et des héros de l’obscurité sans vie de l’oubli.
Les notions de Justice et de Vérité sont fondamentales en Maçonnerie.
Emblèmes et symboles jalonnent le chemin de l’initié.






Cette image est tirée de la réédition d’un ouvrage anonyme publié pour la première fois vers 1470 :« Ars memorandi notabilis per Figuras Evangelistarum ». Celui-ci s’appelle « Ars memorandi capitula evangeliorum » et a été imprimé entre 1475 et 1500.
Les images qui y figuraient servaient de support mnémonique aussi bien à un public cultivé qu’à un public illettré et se référaient à des versets connus des quatre évangélistes. La tradition médiévale utilisait cet art de la mémoire à des fins morales, religieuses et mystiques.
Ici, le fanion qui surplombe la tête de l’aigle est celui que porte habituellement l’Agneau de Dieu, symbole du Christ. Rappel de ce dernier qui est souvent représenté sortant de sa tombe, portant un fanion. La plaque verte sous la houlette représente la terre dont il sort, le vert de l’herbe symbolisant la résurrection.
Sur l’aile gauche , un flacon d’onguent, rappelant le mélange de salive et de poussière qui redonne la vue à un aveugle.
Sur l’aile droite une tête de mort pouvant évoquer la résurrection de Lazare.
Sous les pattes, une houlette de berger rappelant le bon berger défendant son troupeau de l’attaque des loups.
Les deux flambeaux pour rappeler « je suis la lumière du monde ».
La femme adultère dénoncée par les pharisiens, mais aussi, peut-être, le « qui a l’épouse est l’époux »
L’œil enfin, qui peut être la synthèse de tout ce qui touche à la vision chez Saint Jean, mais aussi de la foi.
« Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru ».



 Commentaires [0]  


mnêmonikos [11 - Feb - 05 @ 20:01]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Entre image mnémotechnique de l’Evangile selon saint Jean
(Anonyme, 1470)…
et emblème maçonnique...




 Commentaires [0]  


Mémoire [19 - Jan - 05 @ 00:29]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Si vous avez aimé Leonard Cohen, William S. Burroughs, Jack Kerouac, Carlos Castaneda,
Richard Bach, Allen Ginsberg, Hermann Hesse, Jim Morrison, Ivan Illich, Henry Miller…et bien d’autres…
lorsque vous aviez 25 ans, je vous invite à consulter le site de Francesco Colonna Romano.
Il a 25 ans, et y expose ses conceptions de la vie, tant sur le plan de la spiritualité que sur celui de l’économie
et de la politique, de l’art et de la musique .
Vous vous retrouverez un peu en lui et vous poserez certainement quelques questions :

Sont-ce des mots qui résonnent en nous et nous font prendre conscience de nos similitudes,
qui nous rapprochent de l’autre ?
Pourquoi plus nous nous retrouvons en l’autre, comme s’il était l’image dans le miroir
de ce que nous étions, plus nous cherchons chez lui en quoi il peut différer de nous ?
En quoi cette citation de Jean Genet nous interpelle ?

"Ecrire c'est le dernier recours quand on a trahi"

Trahi l’enfant, l’adolescent que nous étions, trahi les espoirs qui étaient sa raison de vivre,
trahi sa candeur, sa recherche de la vérité, sa soif de justice, trahi le regard qu’il portait au-delà du visible ?...

Cette mémoire qui nous échappe inéluctablement a fait de nous des êtres qui essayent de sauvegarder des mots,
des sons, des bruits et des images qui disparaissent peu à peu dans la brume du passé.
Nous courons désespérément pour tenter d’en rattraper des bribes, mais il faut nous résigner.
Le relais est déjà entre les mains de nos enfants.



Site de Francesco:
http://www.eleves.ens.fr/home/colonna/index.html


 Commentaires [0]  


A la source des textes... [15 - Nov - 04 @ 14:27]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Pour ceux qui auraient encore soif de lectures, un site remarquable où l'on peut télécharger plus d'une centaine de textes sur la Franc-maçonnerie, les diverses religions et les non moins diverses philosophies. Merci JC pour ce site de la Loge Alexandrie et son incomparable Bibliothèque.
Cliquer ici : http://misraim.free.fr/

 Commentaires [0]  


GLERC: qui sommes-nous ? [22 - Oct - 04 @ 17:54]
   Sujet posté dans le thème: GLERC

 Que signifie l'acronyme GLERC ? Pour ceux qui l'igoreraient encore, il s'agit de la

Grande Loge Européenne des Rites Confédérés.

Pour ceux qui désireraient en savoir un peu plus, rendez-vous en section "Téléchargement" Franc-maçonnerie.


 Commentaires [0]  



 

<< Octobre 2019 >>
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Thème

Acronymes


Archives
Octobre 2019
Septembre 2019
Août 2019
Juillet 2019
Juin 2019
Mai 2019
Avril 2019
Mars 2019
Février 2019
Janvier 2019

2018

Menu

Sujets

Téléchargements

Visuels



rss logo
 

admin